Que pensent les dermatologues du microblading ?

Microblading : avis des dermatologues sur cette technique de maquillage semi-permanent

Les sourcils sont un atout de beauté sur notre visage. Soulignant le regard, ils méritent un soin particulier qui leur est d’ailleurs donné au moment du maquillage ; ceci pour les rendre plus beaux et mieux structurés. Toutefois, maquiller ses sourcils peut parfois demander beaucoup de temps, surtout lorsqu’il faut les tracer tous les jours. C’est à juste titre que la technique du microblading fait son grand retour afin de faciliter la tâche aux amatrices de maquillage. Mais que pensent les dermatologues du microblading ? Pour le savoir, continuez la lecture de cet article.

Qu’est-ce que le microblading ?

Le microblading encore appelé technique 6D est une technique ancestrale originaire d’Asie. En effet, c’est une technique de tatouage généralement utilisée pour ajouter du pigment au niveau des sourcils. Cette technique de dermopigmentation est utilisée pour maquiller les sourcils et les rendre plus fournis, mieux tracés tout en donnant un rendu naturel. C’est un maquillage semi-permanent qui s’estompe avec le temps.

Quelle est la différence entre le microblading et le microshading ?

Bien qu’il s’agisse de deux techniques de maquillage semi-permanentes, il y a tout de même une différence entre le microblading et le microshading. En effet, le microblading donne un résultat naturel au sourcil alors que le microshading donne à vos sourcils l’air d’avoir été fraichement maquillés. De plus, la technique diffère en quelque sorte. Pour ce qui est du microblading, les pigments sont insérés au niveau de l’arcade sourcilière en surface, sans pénétrer profondément dans le derme : c’est ce qui donne cet effet naturel aux sourcils. Mais au niveau du microshading, l’aiguille est enfoncée plus profondément pour donner l’effet ombré.

Quel est l’avis des dermatologues sue le microblading ?

Qui peut recourir au microblading ?

Les hommes tout comme les femmes peuvent se tourner vers cette technique pour sublimer et restructurer leurs sourcils. Elle est surtout adaptée aux personnes à la peau mixte, qui est favorable pour retenir les pigments plus longtemps. Par contre, pour des raisons de précaution, le microblading est déconseillé à la femme enceinte et la femme allaitante ainsi qu’aux personnes présentant le diabète ou encore aux personnes allergiques aux pigments.

Sur quelle durée se garde le microblading ?

Il s’agit d’un tatouage semi-permanent pas très recommandé pour les bébés. Tatouage semi-permanent pour dire qu’il commence à s’estomper au bout d’un certain moment. La durée dépend des soins accordés aux sourcils après l’intervention, du type de peau et de la couleur qui a été choisie. Mais en temps normal, il faut compter entre 7 à 12 mois avant que les pigments commencent à s’estomper. Heureusement, il est possible de renouveler sa pose.

Quels sont les avantages du microblading ?

Si le microblading est de plus en plus adopté par les femmes, c’est sans aucun doute en raison de ses nombreux avantages. Le microblading permet en effet de :

  • Restructurer ses sourcils ;
  • Gagner du temps lors de sa séance de maquillage ;
  • Donner un air naturel, mais fourni et bien tracé aux sourcils ;
  • Redonner un coup d’éclat au regard ;
  • Avoir de beaux sourcils grâce à une technique moins douloureuse que celle des tatouages permanents.

Quel est l’avis des dermatologues sue le microblading ?

Pour les dermatologues, le microblading est une technique qui présente de nombreux avantages. Toutefois, il est recommandé de prendre l’avis de son esthéticienne avant de s’y lancer. Ceci, dans le but d’être informé des risques de maladie ou d’inflammation qui pourrait survenir suite à une séance de microblading. Aussi, étant donné qu’il s’agit d’une intervention mettant en jeu des micro-aiguilles, il est important de tenir compte de l’hygiène employée en vue de limiter les risques de maladie. Les dermatologues conseillent aussi de tenir compte du choix de pigment utilisé afin d’être sûr qu’il tienne bien et qu’il ne crée pas d’allergie chez le patient. Si toutes ces conditions sont respectées, le microblading ne présente pas de risques.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *